ACTUALITÉ

ACTUALITÉ

Identifiez vos blocages pour ne pas « débloquer » au travail

by | Nov 24, 2019 | Publication

Pourquoi parle-t-on si peu des blocages au travail ? Faites une petite recherche rapide sur les « blocages professionnels », et vous ne trouverez pas grand-chose sur votre moteur de recherche préféré. Pourtant, ce sont eux qui freinent notre évolution de carrière, gâchent nos relations avec nos collègues et, plus largement, obèrent l’activité de l’entreprise. 

Nous sommes des êtres doués d’émotions

La notion de « blocage » est issue du monde de la psychologie pour désigner un conflit interne : une partie de soi veut avancer mais une autre nous freine. Le blocage nous fige dans une situation qui nous frustre et entraîne un malaise diffus dont on ne sait se défaire.

Le blocage et les émotions associées sont donc refoulés. Or, parler d’émotions au travail, et qui plus est d’émotions refoulées … Quelle hérésie dans le contexte professionnel ! 

Pourtant, vos émotions ne se mettent pas sur « pause » quand vous franchissez le seuil de votre entreprise. Les ignorer, c’est comme ignorer « l’éléphant dans la pièce », comme diraient nos amis anglophones… 

Un enjeu majeur dans la gestion RH

Les RH considèrent les « managers » sous l’angle du potentiel en termes de compétences (hard skills) et de développement du leadership (soft skills). Un bon manager saura ainsi exceller dans son expertise, prendre des décisions, embarquer son équipe et mener ses actions avec succès. 

Or, le manager n’est pas qu’un potentiel à exploiter : c’est avant tout un individu pétri de valeurs. Et quand ces valeurs sont mises à mal, il est submergé d’émotions négatives et sa motivation ne suit plus ! Le manager peut tomber dans un vide nihiliste (« quel est le sens de tout cela ? »), une frustration (« je perds mon temps », « mes compétences sont sous-exploitées »), un malaise (« je suis bloqué », « je me sens noyé »), un sentiment de perte de contrôle (“Je n’ai plus prise sur rien », « tout m’échappe”) et finalement une dépréciation de lui-même (« je ne vaux rien ! »).  

C’est un sujet majeur pour les RH car un salarié démotivé peut « plomber » une équipe ou créer des tensions, voire générer des conflits. Ou alors, il va se surinvestir et s’épuiser, ce qui peut conduire à des « burn-outs ». Ou enfin, il ne fera pas de vagues mais quittera l’entreprise, ce qui pose la question de la fuite de talents. 

Ne vous dites plus, je « débloque » mais je suis bloqué ! 

Être en prise avec un blocage épuise le manager qui ne peut faire aveu de faiblesse dans un monde où sa hiérarchie attend qu’il délivre et son équipe et ses pairs attendent de lui qu’il inspire. Le manager aura tendance à se sentir coupable et à chercher ce qui « débloque » chez lui. 

Cet épuisement engendre toute sortes de comportements comme le stress, la perte de confiance en soi, la mauvaise gestion du temps, le manque d’efficacité ou encore les conflits avec son chef ou son équipe. Ces comportements sont les symptômes de blocages refoulés ou mal gérés.

Les formations pour traiter les symptômes sont innombrables. On vous laisse entendre que vous n’êtes pas à niveau, que vous « débloquez » … Alors, on vous donne la « recette » pour être plus efficace au travail, le recette pour gérer votre stress, ou encore celle pour développer votre posture de leader. 

Mais ces « recettes » ne peuvent « marcher » qu’un temps car elles ne posent pas un véritable diagnostic : quel est votre blocage ? Comment en êtes-vous venu à le développer ? 

Des exemples concrets (*)

Premier exemple : Le manager A

No alt text provided for this image

 Le manager A est perçu comme très sûr de lui. Pourtant, intérieurement, il ne se sent pas légitime. J’appelle ce conflit intérieur le « blocage de l’Imposteur ».

Le chef du manager A (qui a senti cette dualité) va agir dessus en soufflant le chaud et le froid (« je t’encense puis je pinaille sur des petits détails »).

L’insécurité du manager A va l’amener à se surinvestir et à s’épuiser, surtout si ses efforts ne sont pas reconnus, faisant parfois le lit du « burn-out ». 

Piste de travail : 

Travailler avec le manager A sur comment valoriser ses acquis et asseoir sa légitimité aura un impact bien plus puissant que de lui octroyer une formation sur sa gestion du temps (ce qui risque d’être ressenti par le manager comme une façon de lui signifier qu’il gère mal ses priorités). 

Deuxième exemple : Le manager B. 

No alt text provided for this image

Le manager B reproche à son chef de ne pas prendre de décisions. Il lui a apporté pourtant tous les éléments de prise de décision nécessaires mais rien ne bouge et cela le stresse : il veut du résultat ! J’appelle cette tension, le « blocage du Justicier ».

Le chef du manager B trouve confortable de pouvoir s’appuyer sur quelqu’un de compétent. Pourtant le manager B ne se sent pas valorisé dans l’organisation et il sera très probablement rarement promu à la hauteur de ses espérances. 

Piste de travail : 

Travailler avec le manager B sur le lâcher-prise pour ne pas imposer son expertise mais pour que celle-ci soit sollicitée naturellement sera bien plus intéressant que de travailler sur sa gestion du stress (ce qui risque d’être ressenti par le manager comme une façon de lui signifier qu’il gère mal ses émotions). 

(*) Ces exemples son fictifs et se basent sur une combinaison de cas que j’ai rencontrés

Les blocages, ces 7 nains qui vous empêchent de faire des pas de géant dans votre carrière.

No alt text provided for this image

Je vous ai présenté deux exemples de blocages mais j’en ai identifié 5 autres. Ces 7 blocages, je les appelle les 7 « nains », car s’ils impactent votre activité ou évolution de carrière, ils ne sont finalement que de tout petits blocages que vous pouvez identifier et dépasser. 

La nature humaine étant complexe, souvent, nous combinons plusieurs blocages qui s’expriment différemment selon notre contexte professionnel. Par ailleurs, nos blocages sont souvent perceptibles et inconsciemment « captés » par notre entourage qui peut les manipuler, voire en abuser. Cela explique que nous puissions avoir un blocage dans un environnement et pas dans un autre. Ou que nous ayons un blocage en réaction à une personne (qui aura certainement son propre blocage à gérer) et entretenir une relation dysfonctionnelle avec elle. 

Basée sur cette analyse, ma formation « Managers, identifiez et dépassez vos blocages au travail ! » va vous aider à déverrouiller vos blocages plutôt que d’avoir l’impression de débloquer au travail.

Comprendre vos blocages vous permettra finalement de vous recentrer sur vos motivations profondes et de connecter avec vos valeurs. Grâce à ce travail, vous aurez les bases pour dénouer et même anticiper les situations de blocage dans le cadre professionnel. 

Informations pratiques

La formation repose sur des modules méthodologiques en format vidéo que vous pourrez visionner à votre guise, ainsi que sur des sessions de groupe en visio-conférence, vous permettant d’échanger avec d’autres participants de manière confidentielle. Le partage avec les autres participants du groupe vous aidera à comprendre vos propres blocages dans une dynamique bienveillante. Les horaires sont organisés avec le groupe qui sera constitué de pas plus de 8 personnes. 

Voici ce qu’en dit « V », cadre RH ayant participé à la dernière session : « Cette formation collective m’a aidé à relativiser mes blocages mais aussi à changer mon regard sur ceux des autres en écoutant les autres participants et leurs parcours. L’approche de Luz, basée sur les neurosciences, m’a appris à décrypter certains mécanismes et m’a apporté une méthodologie qui m’accompagne désormais dans la recherche de solutions » :

Prêt à identifier ces 7 nains qui vous bloquent ?

0 Comments